Juste la fin du monde

Distribution

Danièle Lebrun (la Mère), Élizabeth Mazev (Suzanne), Clotilde Mollet (Catherine), Hervé Pierre (Louis), Bruno Wolkowitch (Antoine)

Résumé

Louis est âgé de 34 ans. Il revient dans sa famille pour annoncer sa fin prochaine. Mais ce retour provoque chez ses proches de tels règlements de compte qu’il n’arrive pas à communiquer avec eux et repart sans leur avoir rien dit, plus solitaire encore face à la mort. Jean-Luc Lagarce a écrit cette pièce autobiographique en 1990. Il est mort du Sida cinq ans plus tard à 38 ans. C’est François Berreur, ancien membre de la compagnie de Jean-Luc Lagarde (La Roulotte) qui signe cette mise en scène.

Pourquoi faut-il voir cette pièce ?

Servie par d’excellents comédiens, parmi lesquels Hervé Pierre (dans le rôle de Louis), Danièle Lebrun (dans celui de la mère) et Bruno Wolkowitch (dans celui du frère), la mise en scène de François Berreur s’attache surtout à montrer le mensonge auquel est acculé Louis, le personnage principal. Or le but de son retour dans sa famille est pourtant de dire la vérité, notamment sur sa mort inévitable. Mais tout l’en empêche et le maintient dans le mensonge. L’autre intérêt de cette version c’est le choix du comédien principal, Hervé Pierre, qui contraste avec la silhouette très maigre de Jean-Luc Lagarce. Il a voulu en faire un monsieur Loyal qui raconte avec distance et humour cet épisode de sa vie. Et c’est sans doute l’aspect positif du spectacle : si Louis n’a pas réussi à parler, c’est que le choix de quitter sa famille douze ans plus tôt était juste.

Tournage

Production Arte France, Agat Films, MC2 Grenoble, Cie Les Intempestifs - Réalisation Jérémie Cuvillier - Enregistré au Théâtre de la Cité Internationale - 2007